Nous poursuivons les séances de formation pour l'utilisation de générateurs d'oxygène médical dans différents centres de santé de Chefchaouen

Nous poursuivons les séances de formation pour l'utilisation de générateurs d'oxygène médical dans différents centres de santé de Chefchaouen.

Dans différentes régions du Maroc, comme par exemple, dans la province de Chefchaouen, sur environ 100 naissances, 20 connaissent des complications.

Parmi ces 20 enfants, on pense que 18 pourraient être sauvés s’il y avait plus d’accès à des médicaments, à l’oxygène thérapeutique et plus de connaissances médicales.

Le point le plus critique qui fait que la mortalité dans les accouchements avec complications soit si élevée, est dû notamment aux transferts entre le centre de santé et l’hôpital. Un transfert qui ne garantit aucune assistance avec oxygène médical, et qui accroît la souffrance du nouveau-né et de la mère.

C’est pourquoi, cette année ont été mises en place des formations pour 12 sages-femmes de 5 centres sanitaires ruraux organisées par le Docteur Irene Martínez de Albéniz, pédiatre à l’hôpital Sant Joan de Déu et spécialiste des maladies infectieuses. Ces formations s’inscrivent dans le cadre du projet « Formation, EERR, oxygène médical et ESS : une approche multi-secteur orientée vers l’amélioration de la santé publique dans la Province de Chefchaouen ». Financée par AECID et organisée par Azimut360 en collaboration avec l’Association ADL AL Maghrib et la délégation de la Santé de Chefchaouen.

Lors des sessions organisées, ont été abordés des sujets tels que les aspects nutritionnels et le dépistage de maladies infectieuses, pendant la grossesse, la réanimation néonatale élémentaire, des problèmes chez le nouveau-né, et l’alimentation et les activités préventives pour les nourrissons et les enfants.

Des formations qui sont liées à l’amélioration des centres de santé avec la mise en place de générateurs d’oxygène médical qui fonctionneraient 24h/24 grâce au système photovoltaïque en cours d’installation.

Nous travaillons actuellement avec les équipes des coopératives locales CODIBER et COANER dans la province de #Chefchaouen. Ces coopératives seront chargées de réaliser les travaux d’installation des #plaquessolaires dans les 4 centres de santé envisagés. Les coopératives CODIBER et COANER avaient déjà participé en notre compagnie à des projets précédents, un accompagnement dans la formation pour des installations à énergie solaire avait été mis en place, et dans le cadre de ce projet nous agissons en tant que prestataires des services professionnels.

Nos ingénieurs spécialistes réalisent différentes formations pour les techniciens afin de mener à terme une installation #photovoltaïque et son entretien ultérieur.

Si vous voulez en savoir plus sur l’état du projet, suivez-nous sur nos réseaux sociaux internationaux


Conseil technique pour la standardisation des processus visant la création de micro-réseaux dans des zones rurales au Mozambique

Conseil technique pour la standardisation des processus visant la création de micro-réseaux dans des zones rurales au Mozambique.

Selon la banque mondiale, en 2020 au Mozambique, 30,6 % seulement de la population avait accès à l’électricité. Le grand défi que doit relever le pays est la totale électrification, en particulier des zones rurales qui sont éloignées du réseau général, en 2030.

FUNAE est un organisme public principal chargé d’électrifier les zones les plus éloignées et isolées du réseau électrique, avec la mise en place, majoritairement, de micro-réseaux alimentés par des énergies renouvelables (solaire photovoltaïque et hydraulique). À l’heure actuelle, le besoin est la mise en œuvre d’outils permettant la création des mini-réseaux et leur entretien ultérieur en garantissant les standards de qualité.

Dans ce contexte, notre ingénieur et responsable du département international, @MarcosMorales, a réalisé des formations pour apporter des outils de standardisation des processus pour la conception et la mise en place de micro-réseaux qui donneront accès à l’électricité dans les zones rurales.

Cette assistance technique se fait pour FUNAE dans le cadre d’un projet dirigé par les confrères d’@Aiguasol, qui propose de plus, la conception d’un outil numérique permettant de contrôler et de surveiller les données des micro-réseaux dans le cadre du concours DigitalEnergy Challenge for Utilities 2022.