Amendes CNMC Naturgy

La CNMC (Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia) a condamné Gas Natural Servicios, S.A. à une amende de 1 200 000 euros. (actuellement dénommée Naturgy Iberia, S.A.) pour non-respect des mesures de protection des consommateurs contenues dans la loi sur le secteur des hydrocarbures (SNC/DE/020/18). Le CNMC a pris connaissance de cette affaire par une lettre envoyée par une association de consommateurs. Il y était indiqué que Naturgy Iberia S.A. envoyait des communications commerciales à des clients ayant des contrats de gaz sur le marché libre, au moyen desquelles elle proposait de modifier les tarifs sans les informer dûment des modifications des conditions de leurs contrats ou des augmentations de prix. Facture jusqu’à 14% plus chère Lors de l’examen du dossier, le CNMC a vérifié que la compagnie avait offert à 48 700 clients qui avaient contracté un tarif référencé au Tarif de dernier ressort, un autre tarif appelé Stable. Elle l’a fait sans indiquer clairement ses répercussions économiques et sans informer le consommateur que le nouveau tarif signifiait une augmentation du prix de l’offre. Selon la CNMC, la nouvelle offre se traduit par une augmentation de la facture comprise entre 8% et 14% (entre 30 et 42 €/an, selon la consommation du point d’approvisionnement). De plus, Naturgy a indiqué que le nouveau tarif s’appliquerait automatiquement au prochain renouvellement, à moins que le client ne compose un numéro sans frais pour demander le maintien du tarif actuel. La communication de Naturgy n’a pas respecté les paragraphes f) et g) de l’article 57.bis de la Loi sur le secteur des hydrocarbures, car elle n’a pas dûment informé les consommateurs de la modification du contrat et de l’augmentation des prix d’une manière transparente et compréhensible. En conséquence, le CNMC considère que Naturgy Iberia, S.A. (anciennement Gas Natural Servicios, S.A.) est responsable d’une infraction grave conformément aux dispositions de l’article 110 t) de la Loi sur le secteur des hydrocarbures. Le CNMC rappelle que cette résolution met fin à la voie administrative et qu’un recours contentieux administratif peut être formé contre elle devant l’Audiencia Nacional, dans un délai de deux mois à compter du jour suivant sa notification. Le CNMC rappelle la réglementation européenne, incluse dans la directive Marché du gaz, dont l’objectif est la protection des consommateurs de gaz naturel. Elle insiste sur la protection des consommateurs, à qui leurs droits doivent être garantis. Les droits des consommateurs comprennent le droit d’être informés de toute augmentation des prix de fourniture d’une manière transparente et compréhensible, et leur droit de résilier le contrat sans pénalité s’ils n’acceptent pas les nouvelles conditions. Amendes pour d’autres groupes énergétiques Le CNMC insiste sur le fait que les entreprises de négoce d’électricité et de gaz naturel doivent se conformer aux exigences fixées par la loi lorsqu’elles formalisent leurs contrats (guide de conseils du CNMC), et notamment lorsqu’il s’agit de consommateurs vulnérables. Récemment, le CNMC a infligé une amende de 70 000 euros à Iberdrola Clientes et EDP Energía pour ne pas avoir respecté les obligations contractuelles avec les clients. A Endesa Energía, S.A. pour 260.000 euros, pour ne pas avoir pu accréditer le consentement exprès de 17 clients à changer de société ; et pour avoir formalisé un changement de distributeur d’électricité sans le consentement d’un particulier. En janvier dernier, le CNMC a sanctionné Endesa de 30 000 euros pour avoir changé de distributeur sans le consentement d’un consommateur qui avait droit à la prime sociale. A la fin de l’année dernière, l’entreprise a été pénalisée d’un montant total de 120.000 euros pour avoir enregistré des clients sans leur consentement. Quelques mois plus tôt, le CNMC avait infligé une autre amende de 30 000 euros pour une pratique similaire. En outre, en 2017, la Commission a infligé des amendes à quatre négociants en électricité et en gaz naturel (Endesa Energía, S.A.U., Iberdrola Clientes, S.A.U., Gas Natural Servicios, SDG, S.A. et Viesgo Energía, S.L.) pour les mêmes pratiques, soit 155 000 euros. Traduit avec www.DeepL.com/Translator

BARCELONE CENTRALE

Central:
+34 932 171 963

DÉLÉGATION BALEARS

Maó (Menorca):
+34 656 981 608

RSS

Politique de confidentialité - Mentions légales - Politique de cookies